skip to Main Content
[Coaching] Aller De L’avant…

[Coaching] Aller de l’avant…

La vie nous pousse, le sentez-vous ? La vie nous pousse, et si nous essayons de nous laisser aller, hop, on est vite débordés, noyés… La vie nous pousse à être, à devenir, à chercher qui nous sommes, le sens de notre vie…

Quand j’étais à l’école, je n’aimais tellement pas le travail que l’on me demandait, que je me disais, bon allez, tu bosses un bon coup et ensuite, une fois adulte, tu te trouves une petite niche tranquille et tu te reposes, tu vis tranquillement.

J’ai essayé un moment, et je me suis pris un ouragan dans la figure ! Loin de trouver la paix et la tranquillité à laquelle j’aspirai, j’ai trouvé un mal-être, je me suis engluée dans des relations nocives, j’ai culpabilisé, je me suis jugée, je me suis trouvée nulle, très nulle… Puis j’ai réagi, comme si je n’avais pas le choix. Et de fait, je n’avais pas le choix. La vérité, c’est que nous n’avons pas d’autre choix que d’avancer.

 Mais pour avancer, il faut savoir où l’on va ! La rencontre avec le coaching a été la plus belle des découvertes ! Le coaching m’a appris à définir le but de ma vie, puis des objectifs clairs, réalistes, réalisables, mesurables, définis dans le temps et formulés positivement, les fameux objectifs SMART :

SPÉCIFIQUE

MESURABLE

ATTEIGNABLE

REALISTE ET RÉALISABLE

TEMPORELLEMENT DÉFINI

 Avec cet outil, on devient acteur de sa vie, on prend les choses en main. Non que l’on maitrise tout, loin de là, car la maîtrise totale est impossible, et c’est justement la raison pour laquelle, tel un capitaine de bateau dans la tempête, on maintient son cap.

 Une fois cet objectif posé, la définition des étapes une à une permet de rendre le challenge plus aisé… essayez de monter un escalier en une fois, et vous constaterez que le challenge est impossible. Par contre, marche après marche, il devient tout à fait réalisable.

 La vie nous pousse à monter l’escalier, à nous de donner un sens à cela et de passer les étapes une à une pour accéder au sommet.

 Car la clé du bonheur est là. Penser que le bonheur s’acquiert en prenant du bon temps est un leurre, cela ne mène nulle part. Le labyrinthe de la vie oblige parfois à prendre le chemin le plus difficile, le plus tortueux pour se confronter aux épreuves les plus coriaces et en tirer des apprentissages.

Le bon temps est nécessaire, oui, pour se ressourcer, pour aller puiser des forces, car l’énergie, telle une pile, se recharge avant de repartir à l’assaut de la vie. Mais là est sa fonction principale. On ne trouve pas le bonheur dans l’oisiveté. On le trouve dans l’action juste, dans le flow, ce subtil équilibre entre le niveau de challenge et le niveau de compétence.

Aller de l’avant, tout en acceptant, en accueillant ce que la vie nous propose, tel est probablement la meilleure voie pour trouver le bonheur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Back To Top