fbpx
Youzign

Contacter et vivre le flux

En psychologie positive, le flux est décrit comme l’état mental atteint par une personne lorsqu’elle est complètement immergée dans ce qu’elle fait, dans un état maximal de concentration. Cette personne éprouve alors un sentiment d’engagement total et de réussite.

Ce concept a été défini par Csikszentmihalhi. On parle aussi d’expérience optimale pour désigner cette idée de contacter à un moment et pour une période plus ou moins longue, une sensation et un sentiment profond d’être et de faire exactement ce pour quoi on est fait, de trouver un juste équilibre entre ses compétences et le niveau de challenge de la tâche.

Contacter et vivre le flux est une expérience intense, qui génère des émotions positives fortes, permettant d’augmenter durablement, quand l’expérience est suffisamment renouvelée, son bonheur intérieur chronique.

 Nous avons tous un jour rencontré le flux. Mais lui avons-nous donné suffisamment d’importance ? En avons-nous pris conscience ?

Parfois, avec le temps, ce type d’expérience est mis de côté, submergés que nous sommes par les contraintes de la vie quotidienne. Et nous oublions. Nous oublions que nous sommes tous capables de vivre le flux. Nous oublions que le flux procure une énergie de vie incroyable qui donne des ailes, et permet de surmonter les épreuves.

 Car c’est bien cela que nous permet le flux : nous faire vivre des moments incroyablement forts de vie intense, et, lorsque la vie est moins drôle, nous donner la sensation que nous sommes en mesure de dépasser nos soucis pour retrouver rapidement une vie plus joyeuse.

 Car le souhait profond de l’être humain est d’être heureux. Interrogez les gens dans la rue ! Ou plutôt demandez leur ce qu’ils veulent pour leurs enfants ? Car un grand nombre d’adultes ont jeté l’éponge les concernant personnellement. Ils ont accepté l’idée que leur vie d’adulte se limitait à se rendre à un travail qui ne leur convient pas vraiment, à payer leurs factures, à régler leurs impôts, à faire le ménage, le repassage et recommencer invariablement d’année en année.

Mais si vous leur demandez ce qu’ils veulent pour leurs enfants, ils répondent souvent « qu’ils soient heureux ».

 Nous savons que pour penser au bonheur, il faut l’avoir connu. Donc ces adultes savent ce qu’est le bonheur, ou du moins ils savent ce qu’ils entendent par ce mot quand ils le souhaitent pour leurs enfants car ils ont déjà contacté ce sentiment.

C’est juste qu’ils l’ont oublié pour eux ! De même qu’ils ont abandonné l’idée de vivre le flux. Quand on leur parle d’expérience optimale,  ils pensent souvent : « pas pour moi » ; Et notre société moderne nous renforce dans cette idée de « pas pour moi » en idéalisant la vie des stars, des gens doués. Les sportifs de haut niveau, les acteurs de cinéma, eux oui, sont censés vivre le flux, mais pas le commun des mortels, condamné à rêver devant sa télévision !

Eh bien, la bonne nouvelle apportée par la psychologie positive est que le flux peut être vécu par tous. Le flux n’a rien à voir avec l’argent ou avec le niveau social ou intellectuel. Le flux se vit simplement. C’est juste que nous avons oublié d’en prendre conscience. Nous avons oublié de vivre pleinement des petits moments comme prendre un bon café le matin, marcher sous le soleil, admirer les feuilles des arbres à l’automne…

Si vous l’avez oublié, redécouvrir comment contacter et vivre le flux vous permettra de générer des émotions positives, de les accumuler. Comme une pile, vous accumulez du positif.

Lorsque, au contraire, vous vous laissez submerger par les émotions négatives, vous entrez dans une spirale négative qui vous tire vers le bas. Dans cette situation, vous oubliez même que vous êtes capable de vivre de belles choses.

 Nous oublions par exemple très vite l’état dans lequel nous étions pendant nos dernières vacances, pour replonger dans un quotidien morne. N’est-ce pas ?

Regardez autour de vous les personnes qui oublient leurs vacances à peine la rentrée réalisée ! C’est effarant, non ?

 Alors, me direz-vous : comment contacter et vivre le flux ?

 Eh bien le plus simplement du monde : Vivez pleinement ! Faites vous plaisir le plus souvent possible !

 Commencez par lister ce qui vous fait plaisir dans la vie. Peut-être que déjà à ce moment, vous allez prendre conscience que vous ne faites plus l’activité physique ou artistique que vous aimez. Vous avez oublié le plaisir que cela vous procurait, jusqu’à oublier de pratiquer ce qui vous met en vie !

 Ensuite, focalisez-vous sur une activité qui soit suffisamment difficile pour qu’il y ait un petit challenge, mais tout en restant convaincu que vous avez les compétences et les capacités pour réaliser cette activité.

 Et enfin, troisième étape : mettez-vous en action. Calez dans votre agenda ce temps, donnez lui de l’importance, comme si cela était un rendez-vous majeur dans votre vie.

 Une cliente m’a fait un jour cette réflexion : « si je comprends bien, vous me proposez d’entrainer mon esprit comme on entraine son corps pour le maintenir en forme ? ». La réponse est « oui » !

 Une fois que vous aurez calé cette activité dans votre quotidien, je vous propose ensuite de magnifier ce quotidien. Je m’explique : donner une dimension fantastique à votre vie quotidienne… Tout simplement parce qu’il est fantastique de vivre ! Respirez pleinement, observez les arbres, les fleurs, humez les ! Admirez les nuages, le soleil, la pluie, le chaud, le froid !

 Soignez vos petits gestes quotidiens : préparez votre café ou votre thé avec soin, mangez en savourant, écrivez avec plaisir, parlez pour dire des choses utiles et positives, remerciez autour de vous, aimez les gens en commençant par vos proches !

 Quand vous aurez mis tout cela dans votre vie, constatez les changements…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.