fbpx
Youzign

Etre heureux pour mieux gagner sa vie !

Si on vous demande quelles sont les qualités qu’il est important de disposer pour bien gagner sa vie, que répondriez-vous ? De solides compétences ? Une bonne intelligence ? De la persévérance ? De l’ambition ? Avoir un bon réseau ?…

Vous citeriez probablement moins le fait d’être profondément heureux. Pourtant, les études les plus sérieuses montrent clairement le lien entre le fait d’être heureux et le niveau de rémunération. L’optimisme, le bonheur intérieur, la positivité, sont des traits qui jouent considérablement sur la réussite professionnelle.

Voici par exemple une étude réalisée par Burger et Caldwell en 2000 : ces deux chercheurs ont suivi une centaine de jeunes diplômés dans leur recherche d’emploi. Avant leur départ, on leur a fait passer un test pour repérer leur niveau de bonheur, particulièrement leur tendance à éprouver des émotions positives. Quelques moins après la sortie de l’école, les chercheurs ont recontacté les jeunes diplômés pour faire un bilan de leur entrée sur le marché du travail. Le résultat a été sans appel : plus les jeunes s’étaient montrés joyeux dans le test sur le bonheur, plus leur entretien d’embauche s’était bien passé, et ils avaient été recontactés pour un second entretien. Ces résultats bien entendu étaient indépendants de leurs résultats scolaires puisqu’ils étaient tous diplômés de la même école.

Cette étude, et d’autres, montre qu’il est plus facile de se faire embaucher (ou de décrocher un contrat si on est à son compte), quand on est optimiste, positif et heureux dans sa vie. Pourquoi ? Eh bien tout simplement parce qu’on donne envie ! On donne envie d’être plus connu, on donne envie d’être côtoyé ! Par ailleurs, les personnes joyeuses ont souvent un plus grand réseau, sont appréciées, elles font donc de meilleurs collaborateurs. Il suffit de regarder vos collègues si vous êtes salariés, ou vos partenaires si vous êtes à votre compte : avec qui avez-vous envie de travailler ? De passer du temps en réunion de travail ?

Et ce n’est pas tout ! Etre heureux rend non seulement plus « embauchable », mais permet aussi de gagner plus d’argent.

Une équipe de chercheurs menés par le célèbre Ed Diener a repris une série de données de 1976 collectées auprès de 13 000 étudiants entrant en première année dans 25 institutions différentes. Lors de l’entrée de ces jeunes dans ces institutions, il leur avait été posé des questions comme leur origine sociale (ex profession et revenu des parents), mais aussi leur niveau de bonheur relatif aux autres sur une échelle de -2 à +2.
Vingt ans plus tard, les chercheurs ont recontacté les étudiants pour les questionner à propos de leur réussite professionnelle. Les résultats ont été très significatifs : les étudiants qui s’étaient déclarés les moins heureux gagnaient environ 50 000 dollars par an. Comparativement, les étudiants qui s’étaient déclarés les plus heureux touchaient 65 000 dollars, soit 30% de plus. Et plus ils étaient heureux à 20 ans, plus ils étaient satisfaits de leur travail à 40 ans.
Ces résultats étaient obtenus indépendamment de l’origine socio-professionnelle des étudiants, ainsi que de leur sexe.

Le bonheur intérieur fait donc gagner plus. Les personnes heureuses sont plus performantes, plus créatives (cf les travaux de Barbara Fredrickson sur le lien entre émotions positives et créativité), plus résilientes (capacité à rebondir après un échec), se fixent des objectifs plus ambitieux (il n’y a qu’à comparer vos objectifs d’une journée quand vous êtes joyeux, et quand vous êtes triste pour le constater !), sont meilleurs négociateurs car ils n’abandonnent jamais et savent trouver des solutions gagnant-gagnant en sortant parfois du cadre.

Mais attention, s’il a été montré qu’être heureux rend plus performant professionnellement et plus riche, l’inverse n’est pas si vrai. L’argent ne fait le bonheur que dans une certaine mesure. Une fois de bonnes conditions de vie atteintes, la relation entre argent et bonheur n’est plus corrélée.
Il est donc important de comprendre que si le bonheur amène l’argent (à condition bien entendu qu’on se donne comme objectif de bien gagner sa vie), l’inverse n’est pas aussi vrai.

Travailler d’abord sur soi pour être plus joyeux, c’est bien dans ce sens qu’il faut avancer si vous voulez être heureux… et riche !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.